30 novembre 2013

Cris (noir et au-delà)

Barrière en miroir évanouissement   automatique crépusculaire, dès que l'aube état d'un crépuscule qui se fait, tombe sans qu'on y prenne garde. Et l'on perd tout. Sensation que tout est perdu la vie entière se met à se dérober se dérobe les crépuscules sont lunaires et insensibles ils s'abattent au beau milieu du cœur et le temps sombre   Les mots ont leur calvaire ils hurlent parfois la mort qu'ils extirpent aussi des chairs fumantes     Les morts crient   Les mots. Sans plus de.... [Lire la suite]
Posté par louisebrun à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2013

Je suis un territoire...

Je suis un territoire dont le corps est traversé des tensions qui parcourent et courent à travers le monde – lignes de déflagrations   Tu es un territoire dont le corps est traversé des tensions, affects et émotions qui parcourent le monde – ondes de choc et de tendresse   Nous sommes des territoires inversés, renversés, bouleversés dont les corps sont traversés – par les flux, les tensions, affects et émotions qui parcourent et façonnent le monde et dont la présence contribue à donner formes,   Nous... [Lire la suite]
Posté par louisebrun à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 janvier 2013

Rythms

LOW DOWN La nuit, le jour, et puis ça recommence. Avoir du mal à se lever le matin, ne pas dormir la nuit. Le fracas du monde qui résonne en soi, les pensées disruptives, et les étoiles qui meurent…les yeux qui vertigent, la peau frémissante, et malgré tout le temps qui passe et la nuit qui s’en va…comment pourtant résister au temps qui remue en soi et à ce qui palpite ? La nuit appelle la vie appelle   HIGH DOWN Et que tout s’accélère, en soi et en dehors de soi, les battements du monde qui résonnent dans le corps,... [Lire la suite]
Posté par louisebrun à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 décembre 2012

Charme

/ comme un charme lent et long, ensorcelant, se diffusant dans une brume douce et chaude, m’enveloppant, me rassurant, me faisant à nouveau me sentir de chair, existant, existante, malgré l’éloignement, existante et dressée là, debout, marchant et dévidant tout aussi lentement, pas à pas, le fil dense qui me relie à la vie, à la terre, comme apaisée, ou allégée /     / éprouvant la pesée de l’espace, épousant la forme ainsi creusée puis modifiant l’équilibre alors composé, respirant l’air tout autour, pesant à nouveau de... [Lire la suite]
Posté par louisebrun à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2012

Clair-obscur (poème)

A l’ombre du cœur Dansent des silhouettes encore inconnues Et quelque chose s’anime   A l’ombre du cœur Les vivants se reposent un peu Avant de rompre la trêve D’amour   A l’ombre du cœur Haine et amour mêlés Se dissolvent Pour dessiner de nouvelles   Lignes de vie, De cœur Qui écartent la haine Qui ne crient plus vengeance Mais qui ne se soumettent pas pour autant     A l’ombre du cœur Dorment ou s’épuisent les fantasmes de mort Laissant la place au rêve D’une nouvelle ère Qui ne... [Lire la suite]
Posté par louisebrun à 18:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,