IMG_0546

 

 

 

Il pleut il pleut il pleut...Il y a aussi du vent ça siffle et souffle souffle souffle

 

Les branches bougent, souples, et le vent souffle/ le bruissement du vent ne souffre aucun silence juste le bruit du vent et aucun silence. Ce que l'on entend, le vent qui souffle, souffle, souffle, les branches qui pèsent et la nuit qui s'annonce

 

Faible lueur de la lampe qui passe à travers la vitre. Un peu de chaleur intérieure.

 

Pourtant à l'intérieur, le souffle est encore court, comme retenu devant l'immensité de la perte qui s'est produite. La respiration est encore hasardeuse, timide, même si peu à peu elle reprend ses droits, sa vie, le cours de son souffle. Même si peu à peu elle se fait plus ample, plus douce, presque sereine parfois. Se traçant souplement un chemin de souffle à travers les douleurs, peu à peu reprenant souffle.